Comment fonctionne le relogement du propriétaire suite à un sinistre ?

Photo of author

Diverses situations peuvent rendre un logement inhabitable. C’est le cas d’un accident domestique provoquant des dégâts trop importants ou des sinistres d’origine extérieure, occasionnant la destruction totale ou partielle de la maison. Venez-vous de vivre l’une ou l’autre de ses situations ? En tant que propriétaire, il est important de savoir comment s’y prendre pour vite être relogé.

Vérifier la situation de son logement

Les procédures à suivre en cas de sinistres peuvent être complexes. Il en est de même pour les clauses entourant le relogement, lesquelles sont généralement floues. C’est pourquoi il est nécessaire de vérifier la situation de votre domicile, afin de s’assurer que vous serez bien traité en cas d’évènements soudains rendant cette dernière inhabitable.

Notez qu’être un sinistré ne vous donne pas automatiquement la possibilité d’être relogé. En effet, il faut savoir que le relogement est une garantie facultative. À ce titre, celui-ci n’est pas systématiquement inclus dans la prestation de votre assureur. Lorsque vous êtes concerné par un sinistre, votre premier réflexe doit consister à relire votre contrat d’assurance habitation.

Si vous avez souscrit à la garantie de relogement, vérifiez bien les sinistres pour lesquels vous bénéficiez d’une couverture. Ceux-ci incluent généralement les inondations, incendies, glissements de terrain, tempêtes, etc…

prise en charge relogement sinistre

Faire une demande de relogement temporaire

Ici, il est question de contacter votre prestataire de services d’assurance pour introduire une demande de relogement temporaire. Avant son arrivée, rassemblez les pièces justificatives comme facture d’achat du logement, contrat d’assurance, photos des dégâts (si cela est possible).

Une fois le rapport de sinistre reçu, l’assureur va passer à son examen. C’est à ce niveau qu’il détermine les mesures nécessaires pour traiter votre sinistre. Après reconnaissance de votre droit à être relogé, la compagnie d’assurances va vous demander de lui établir un inventaire des biens endommagés. C’est cette évaluation des biens qui servira à l’établissement approximatif du coût des réparations nécessaires qu’exige votre maison.

A lire également :  Leasing : Comment multiplier le leasing ?

possibilites relogement temporaire

Étudier les possibilités de relogement temporaire

Les possibilités de relogement sont nombreuses et dépendent du type de sinistre que vous avez subi. Lorsqu’il s’agit d’une catastrophe naturelle (inondations, glissement de terrain, etc.), cela veut dire que vous n’êtes pas le seul concerné. Dans ce genre de cas, le pouvoir central, en collaboration avec les autres institutions de la République, met en place des programmes spéciaux.

Toutefois, lorsque le sinistre n’est pas d’origine extérieure et qu’il s’agit d’un accident, c’est l’assurance habitation qui va prendre en charge les frais de relogement. Ces derniers représentent le loyer que le sinistré devra payer chaque mois, durant tout le temps où sa maison sera indisponible.

degats sinistre relogement proprietaire

Suivre de près les travaux de reconstruction ou de restauration

Pendant que vous êtes relogé ailleurs, vous devez suivre le dossier de reconstruction ou de restauration de votre maison. Veillez notamment à ce que les travaux entrant dans ce cadre soient effectués dans les meilleurs délais afin de retrouver une vie normale.

Généralement, les compagnies d’assurances couvrent les coûts liés à la réparation ou à la reconstruction de votre logement. Toutefois, il faut noter que c’est votre assureur qui décide de ce qu’il peut rembourser. Il est donc important de lire attentivement sa police d’assurance afin de s’assurer que les travaux à entreprendre seront bel et bien pris en charge.

Pour finir, sachez que pour que votre dossier soit traité dans les meilleurs délais par votre assureur, vous devez déclarer votre sinistre très tôt. Ceci dans les deux à cinq jours suivants (ouvrables) après la survenance du sinistre.